Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope


Le CNDH Romeurope accueille avec intérêt et vigilance la nouvelle instruction pour la résorption des bidonvilles !

Communiqué de presse

 

Paris, le 1er février 2018

Ce mardi 30 janvier a été publiée une instruction « visant à donner une nouvelle impulsion à la résorption des campements illicites et des bidonvilles ».

Signée par 8 ministres, cette instruction a pour vocation de prolonger celle d’août 2012, en privilégiant l’action publique dès l’installation des personnes, et non plus en mettant uniquement l’accent sur le temps de l’expulsion.

Le CNDH Romeurope a participé à des groupes de travail sur l’élaboration de cette instruction, et y retrouve plusieurs de ses propositions.

Un objectif de résorption des bidonvilles est fixé à 5 ans : cet objectif, ambitieux, ne pourra être tenu qu’avec une bonne dose de courage politique. Il implique en effet de rompre avec des
politiques publiques qui pendant 25 ans n’ont fait que privilégier les expulsions, faisant prévaloir le droit de propriété sur les droits fondamentaux des enfants, femmes et hommes vivant dans ces bidonvilles. Cet objectif ne pourra sérieusement devenir réalisable que dans la mesure où, d’un part, les habitants des squats et bidonvilles seront respectés et non triés et sélectionnés, et d’autre part, à condition que les personnes concernées, collectifs et associations soient systématiquement et obligatoirement associés tant sur la conception de cette stratégie que sur sa mise en œuvre locale.

La nouvelle instruction appelle les Préfets à mettre en place des stratégies globales à l’échelle intercommunale. Cette concertation locale est nécessaire et bienvenue, mais une stratégie ne
suffit pas, si elle n’est pas suivie de moyens financiers et d’engagement politique. Toute stratégie doit par ailleurs être déclinée en mesures concrètes qui engagent les différents acteurs : personnes concernées avant tout, associations et collectifs, Etat, région, département, intercommunalités et municipalités.

L’instruction appelle aussi les pouvoirs publics à agir en assurant le respect des lois de la République : nous espérons que parmi ces lois, les droits à la scolarisation et à la domiciliation ou au bénéfice de la trêve hivernale seront des priorités. 

Ce nouveau texte pourrait permettre de donner un nouveau souffle à l’action publique. Cependant il est important de se souvenir que la circulaire du 26 août 2012 a eu une application très partielle sur les territoires, quand elle n’a pas été piétinée dans certains départements. En 2017, ce sont plus de 11000 personnes qui ont été expulsées de leurs lieux de vie, dont 63% en Ile-de-France.

PENDANT LES 5 PROCHAINES ANNEES, LE CNDH ROMEUROPE SERA TRES VIGILANT QUANT A LA MISE EN PLACE CONCRETE, A L’ECHELLE LOCALE ET NATIONALE, DE CE QUE PREVOIT CETTE NOUVELLE INSTRUCTION.

Contact presse
Manon Fillonneau / 06 68 43 15 15 / Twitter : CNDH_Romeurope
manon.fillonneau@romeurope.org

Lire le communiqué de presse
sur le site du CNDH Romeurope

 

Publicités


Les petits oubliés de Marseille

Un reportage de Jean-Manuel Bertrand – Pauline Guigou – Pascal Arnold – Sébastien Micaelli.

On dénombre à Marseille entre 800 et 1000 roms. Une communauté issue de Roumanie qui vit repliée et oubliée dans des squats et des bidonvilles au nord de la ville.

Les roms vivent au gré des expulsions ou des incendies qui ravagent leurs habitats et aggravent leur précarité.
Les associations tirent la sonnette d’alarme face à l’impuissance et à l’indifférence des pouvoirs publics. L’une d’entre elles, « L’école au présent », a même décidé de prendre en charge la scolarisation des enfants roms condamnés à l’errance.

Reportage aux côtés de ces bénévoles qui luttent à leur façon contre une situation d’urgence humanitaire.


6 événements remarquables en janvier

La fin du mois de janvier est dense en événements intéressants. A vos agendas !

  • PARIS , 17 janvier, rencontre avec Philippe Mérieu
    Lancement d’une revue sur l’éducation dont le n°1 contient un dossier sur « les enfants Roms et l’école » (en savoir plus)
  • BRUXELLES, samedi 20 janvier, conférence « Gitans contre le Racisme d’État et la Romophobie en Europe »
    (en savoir plus)
  • AIX-EN-PROVENCE, samedi 20 janvier, de 10 à 18h, à l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence : « Regards croisés: Cap en Terres Tsiganes »
    avec Sasha Zanko, Jean Pierre Liégeois, Kristell Amellal, Béatrice Mesini, Mustapha El Miri, le Collectif Rom de Gardanne, Kkrist Mirror. Projection de film, expo BD et musique.
    (en savoir plus)
  • ÉGHEZÉE (BELGIQUE), samedi 27 janvier, à 20 heures 15 : concert de Jazzy Strings + Dorado & Amati Schmitt
    Né d’une passion pour les deux géants du style manouche que sont Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, Jazzy Strings perpétue la tradition en y apportant une touche personnelle et moderniste. (en savoir plus)
  • LILLE , du 30 janvier au 13 février : 2 semaines des sensibilisation sur le thème de « l’école et les bidonvilles »
    Organisateurs : le réseau Canopé et le CASNAV de Lille. Au programme :
    – Des interventions de sensibilisation dans les établissements scolaires;
    – Le 30 janvier : Séminaire  « L’école et les bidonvilles. Comment appréhender la diversité et accueillir les enfants et adolescents roms ? »
    (Des ressources pédagogiques ont été créées à cette occasion: à voir ici.)
    – Le 31 janvier : Après-midi pour aller à la rencontre du public tsigane, pour connaître les actions éducatives dans les bidonvilles et échanger avec les acteurs de terrain, organisé par le CASNAV de Lille et Réseau Canopé, avec la participation du Collectif pour le Droit des enfants Roms à l’Education (CDERE);
    – Du 30 janvier au 13 février : Un cycle cinéma au cinéma le méliès de Villeneuve d’Ascq.
    (en savoir plus)
  • PARIS, le 31 janvier : projection-débat à la Médiathèque Matéo Maximoff
    (en savoir plus)

Bon début d’année à toutes et à tous !


Bidonvilles : lettre ouverte à Emmanuel Macron

Monsieur le Président,

Depuis votre élection, la plupart de nos associations ont rencontré les Ministres de l’intérieur et de la cohésion des territoires ou leurs cabinets.

Suite à ces différents rendez-vous, il nous paraît que si les Ministères sont au fait de la situation des 15 à 20 000 personnes vivant en bidonville et squat en France, aucune stratégie claire de résorption des bidonvilles, à la hauteur des enjeux et des attentes, ne semble être en préparation. Lire la suite


Roms expulsions : une histoire sans fin

Les expulsions sont devenues si fréquentes, qu’elles se sont beaucoup dépassionnées. Pour autant, les conséquences des expulsions sont toujours aussi dramatiques, peut-être même plus qu’auparavant, car elles se multiplient dans la vie des mêmes personnes. « Une histoire sans fin » : un film de Lily et Jean Pierre Franey avec la contribution de l’association Intermèdes Robinson (Essonne).