Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope

À Ivry-sur-Seine la mairie a mis en place une politique d’accompagnement social des Roms. Mais la bonne volonté des pouvoirs publics ne suffit pas à éradiquer la misère et certains vivent toujours en bidonvilles.

Dix années d’errance et d’insalubrité, de tentes en squats, de squats en bidonvilles, de bidonvilles en hôtels de fortune, ont pris fin pour Cocoi, son épouse et leurs deux enfants. Depuis trois semaines, ils ont enfin été relogés en plein centre-ville d’Ivry-sur-Seine. « Ivry, c’est chez moi. Sans la mairie, et sans le collectif [de soutien aux Roumains d’Ivry], je ne serais pas à l’abri. Je serais sûrement mort », confie le jeune Roumain de 26 ans, la mine grave. Ils sont des centaines à avoir arpenté le même chemin tortueux, avant de bénéficier de l’accompagnement social de la mairie. Si elle a permis de réduire significativement le nombre de campements, cette politique, humaine et volontariste, est loin d’avoir éradiqué l’habitat indigne à Ivry.

 

Lire la suite sur https://www.streetpress.com/sujet/1582124988-ivry-sur-seine-mairie-aide-roms-sans-totalement-eradiquer-misere-bidonville-precarite-societe-immigration

Les commentaires sont fermés.