Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope

Quel financement pour les actions de résorption des bidonvilles ? l’exemple du département du Nord

Les actions visant à la résorption des bidonvilles s’appuient sur des sources de financement multiples. La part de chacun est variable selon les territoires. Exemple dans le département du Nord.

Ce département est l’un des plus touchés par le phénomène des campements, bidonvilles et squats en France : plus de 1 200 personnes y vivraient dans 52 campements et squats différents (hors campements de réfugiés).

Quatre actions d’insertion des personnes vivant en bidonvilles et squats sont actuellement menées.

  • Quatre terrains ont été aménagés par la Métropole de Lille, et sont équipés de toilettes, d’assainissement et de traitement des déchets. L’Etat y finance l’accompagnement social opéré par la Sauvegarde du Nord ;
  • Un campement situé en bordure de l’autoroute A25 a été délocalisé sur un terrain de l’Etat, dit « les Pyramides ». Ses 27 habitants bénéficient d’un accompagnement global dispensé par la Sauvegarde du Nord ;
  • La Métropole de Lille et l’Etat ont mis en place des villages d’insertion en mobil’homes depuis 2009. Ces villages, dont l’installation a été financée à 80% par des fonds européens, accueillent une centaine de personnes, dont l’accompagnement est assuré par l’AFEJI ;
  • La Métropole de Lille, l’Etat et la ville de Tourcoing ont mis en place une structure intermédiaire entre l’hébergement et le logement ordinaire, dont trois logements sont réservés à des  habitants de campements. L’association AFEJI est en charge de l’accompagnement.

La subvention attribuée au département du Nord par la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (Dihal) représente 12% environ de la totalité du financement consacré à la résorption des campements. Les multiples actions menées dans le Nord en faveur de ces populations sont financées par l’Etat sur ses crédits de droit commun, et par la Ville de Tourcoing et la Métropole de Lille.

 

 

Source : Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (Dihal), fil d’infos de mai 2017

Les commentaires sont fermés.