Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope

Les citoyens oubliés de l’Europe

Isabella Szabolcs est une jeune journaliste américaine. Elle a souhaité nous rencontrer pour rédiger un article qui aurait dû paraitre dans le New York Times. Il se trouve qu’un autre article a été publié par le NYT au moment de sa visite sur ces questions, et plus particulièrement sur celles liées à la scolarité. Finalement elle réalisera une vidéo que vous allez pouvoir découvrir.

Elle pose clairement la question du traitement inhumain des Roms par les autorités françaises, malgré les condamnations de la justice internationale.

On pourrait se demander ce qui motive une journaliste américaine à venir voir ce qui se passe à Champs sur Marne. Mais l’histoire de ces dernières années a aussi été marquée à Champs sur Marne par la visite de très nombreux médias étrangers, d’une télé Finlandaise, à une radio Allemande, en passant par « El Corriere della Sera», des médias Belges, Anglais, etc…, qui tous se posent la même question à savoir pourquoi les Roms seraient-ils un problème en France et pourquoi l’état et les collectivités locales traitent-ils ces citoyens européens de cette façon tout à fait scandaleuse.

Alors certes la Mairie de Champs sur Marne a décroché la palme de l’inhumanité et de la honte en regard du nombre d’expulsions et de personnes jetées à la rue, mais nos politiques en particulier locaux feraient bien de changer de stratégie, sauf à vouloir continuer à faire le lit de l’extrême droite comme cela est actuellement le cas.

 

Traduction des sous-titres :

Ce sont les citoyens oubliés de l’Europe.

Des Roms, qui ont émigré légalement vers l’Europe de l’Ouest, à cause de la pauvreté structurelle et du racisme dans leurs pays : la Roumanie ou la Bulgarie

Environ 20 000 Roms vivent en France, soumis aux politiques les plus dures dans l’Union Européenne.

Selon la loi française pour avoir un travail il faut une résidence permanente, mais pour avoir une résidence permanente, il faut un travail .

Les citoyens européens pauvres font appel à l’aide à laquelle la loi européenne leur donne droit.

Mais les Roms, qui sont des citoyens européens ne reçoivent que rarement une aide au logement.

San autre alternative que de vivre dans des camps de fortune temporaires dont ils sont régulièrement expulsés de force .

Sans domicile permanent, ils sont pris dans un cercle vicieux.

Ils ne peuvent obtenir un travail, se faire soigner ou aller à l’école.

Ceci en violation des droits humains en France,en Europe et dans le monde qui demandent un logement durable pour les Roms.

La cour Européenne des droits de l’Homme a condamné la France en 2013 ; un autre jugement est attendu, mais les Roms continuent à subir les expulsions, le harcèlement, la discrimination et l’extrême pauvreté.

« Vivre dans des bidonvilles ne fait pas partie ni de la culture Rom ni de leur style de vie. Les gens ne choisissent pas de vivre dans la pauvreté, ils en souffrent. Ceci est une conséquence directe du racisme institutionnel qui vise les Roms et les maintient à la marge de notre société ».

Radost Zaharieva médiateur au European Roma Rights Centre (ERRC),

Les commentaires sont fermés.