Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope


ADOS EN BIDONVILLES ET EN SQUATS : L’ECOLE IMPOSSIBLE !

ADOS EN BIDONVILLES ET EN SQUATS : L’ECOLE IMPOSSIBLE !Le Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation publie aujourd’hui une étude qui montre que pour de nombreux adolescents âgés de 12 à 18 ans vivant en bidonvilles et en squats, l’école reste inaccessible. Lire la suite

Publicités


Seine-Saint-Denis : la ville de Saint-Ouen devra scolariser les enfants Roms

Le maire de Saint-Ouen, refusait de le faire prétextant l’ampleur des problèmes auxquels sa commune est déjà confrontée. La préfecture de Seine-Saint-Denis a mis en demeure la mairie de Saint-Ouen de scolariser cinq enfants Roms qu’elle refuse, en infraction avec la loi, d’inscrire dans ses écoles. Lire la suite


Une pétition pour la scolarisation des enfants Rroms

[ Article paru dans L’Autre Quotidien, le 14/09/2016 ]

Comme le relate le Parisien du 14 septembre 2016, « un militant de la plate-forme AIOS (mis en place à la demande du préfet de la région Ile-de-France pour suivre les campements illicites, NDLR) s’est rendu le 30 août en mairie pour inscrire un enfant du bidonville. On lui a indiqué que le maire avait donné des instructions pour refuser ces enfants », raconte Andrea Caizzi, de l’association pour la scolarisation des enfants tsiganes (Aset). Lire la suite


Enfants ou jeunes en bidonvilles ou en squats : le droit à l’école bafoué ! – Communiqué de presse du CDERE

Communiqué de presse, Paris, le 31 août 2016

80% des enfants d’âge scolaire vivant en squat/bidonville ne sont pas effectivement scolarisés. C’est le constat établi par le GIP Habitat et Interventions Sociales chargé de l’élaboration de diagnostics sociaux en amont de l’expulsion effective. Cet organisme a rencontré plus de 13 000 personnes entre fin 2012 et juillet 2015 en Ile-de-France. Depuis la création du Collectif pour le Droit des Enfants Roms à l’Education, nous alertons à chaque rentrée scolaire sur le nombre d’enfants qui, malgré une réglementation claire, sont exclus du système scolaire, en raison soit des expulsions de leurs familles des lieux de vie, soit pour des motifs fallacieux tels l’absence de justificatif de domicile. Lire la suite