Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope

Un bidonville de de moins, à quel prix ?

BIDONVILLE

Communiqué d’Amnesty International Aulnay-sous-Bois

Ce matin [3 février 2016] à 7h, les forces de l’ordre ont procédé à l’évacuation des occupants du bidonville situé Porte de Clignancourt. Un certain nombre de familles étaient déjà parties dans la nuit en quête d’un nouvel endroit où s’installer, l’éternel retour à la case départ. D’autres ont été emmenées en car dans des hôtels sociaux ou centres d’hébergement à Gennevilliers, Maurepas et Stains pour quelques jours. Une expulsion de plus coûteuse et inefficace.

Pour un certain nombre des occupants, l’histoire se répète, d’expulsion en expulsion, de bidonville en bidonville, elle ne varie pas excepté que celle-ci a lieu en plein hiver. Si la préfecture de Paris a mis en place des cars pour transporter les familles dans des banlieues plus ou moins proches de Paris, les associations savent tout comme les pouvoirs publics, que c’est une fausse bonne solution qui coûte cher.
Les familles ne restent pas très longtemps dans des hôtels sociaux qui sont éloignés des écoles où sont scolarisés leurs enfants, et plus important, elles se retrouvent coupées du réseau de solidarité dont elles bénéficiaient.

IL FAUT DE VRAIES SOLUTIONS

Les vraies solutions doivent permettre aux personnes de se stabiliser dans un logement « passerelle » qui peut prendre la forme d’habitations modulaires, de caravanes ou de préfabriqués installés sur un terrain municipal, comme c’est le cas à Ivry, Metz, Gardanne, Strasbourg, Ris Orangis. Passés ce stade, l’accompagnement vers l’école et l’emploi s’en trouve largement facilité. Il a suffi de quelques mois à certaines familles pour accéder à un emploi et par la suite à un vrai logement en dur.

Les expulsions sans relogement stable réecréent des bidonvilles, c’est le constat d’une trentaine d’associations rassemblées dans une campagne qui dénonce 25 ans d’une politique d’expulsions coûteuses et inefficaces (http://www.25ansbidonvilles.org/)

 

REVUE DE PRESSE

Le Huffington Post – ‎2 févr. 2016‎
PARIS – Un campement où vivaient jusqu’à récemment près de 400 Roms, installés depuis juin sur les rails désaffectés de la « Petite ceinture », dans le nord de Paris, a commencé à être évacué mercredi matin, a constaté un journaliste de l’AFP. L
L’Express – ‎3 févr. 2016‎
Entre deux cents et quatre cents Roms qui vivent dans un immense bidonville au nord de Paris, ont été évacués ce mercredi matin. Habitants et associations dénonçaient des solutions de relogement trop précaires. L’Express s’était rendu sur place.
Le Figaro – ‎2 févr. 2016‎
« Une grande partie des habitants du bidonville sont partis pour mettre à l’abri leurs biens et reconstituer un nouveau campement. C’est un schéma habituel, c’est toujours plus facile d’expulser plutôt que de trouver des solutions durables. C’est l
20minutes.fr – ‎2 févr. 2016‎
Les services de la préfecture de police de Paris avaient dénombré 135 cabanons où vivaient des familles dans des conditions d’hygiène précaires et avec des moyens de chauffage rudimentaires, laissant craindre des risques d’incendie. L’évacutation se …
Le Point – ‎3 févr. 2016‎
Il s’agissait d’un des plus importants bidonvilles de la capitale. Quatre cents Roms y vivaient jusqu’à récemment, installés depuis juin sur les rails désaffectés de la Petite Ceinture, dans le nord de Paris. Le campement a commencé à être évacué
TF1 – ‎3 févr. 2016‎
Comme Deniser Teglas, des dizaines de Roms ont été évacués mercredi matin d’un bidonville qui a compté jusqu’à 400 habitants, installés depuis des mois sur une voie de chemin de fer désaffectée dans le nord de Paris. »Ici il y a des rats, mais c’est
20minutes.fr – ‎3 févr. 2016‎
Ce mardi matin, le camp de Roms installé sur la « Petite ceinture », entre les portes des Poissonniers et Clignancourt dans le 18e arrondissement de Paris, a été évacué. « On reste zen », lance un coordinateur de la région Ile-de-France à un petit
Normandie-actu – ‎3 févr. 2016‎
Comme Deniser Teglas, des dizaines de Roms ont été évacués, mercredi 3 février 2016, au matin, d’un bidonville qui a compté jusqu’à 400 habitants, installés depuis des mois sur une voie de chemin de fer désaffectée dans le nord de Paris. « Ici, il y a
Le Parisien – ‎1 févr. 2016‎
Mairie du XVIIIe, place Jules-Joffrin, ce lundi 1er février. Une centaine d’habitants du bidonville de la porte des Poissonniers s’est réunie pour protester contre leur expulsion imminente. (LP/Olivier Corsan.) …
L’Obs – ‎30 janv. 2016‎
En plein Paris, depuis six mois, entre 300 et 400 Roms et Roumains, en majorité des familles avec enfants, campent dans ce bidonville insalubre. La SNCF, propriétaire du terrain, a saisi la justice et les occupants sont menacés d’évacuation depuis …
L’Obs – ‎2 févr. 2016‎
L’évacuation du bidonville rom situé Porte de Clignancourt à Paris est en cours. Environ 400 personnes vivent sur le terrain de la « petite Ceinture », un ancien chemin de fer situé au nord de la capitale, dans le 18e arrondissement. « Je ne sais pas où
RTL.fr – ‎2 févr. 2016‎
Les forces de l’ordre ont commencé à évacuer un bidonville en plein Paris ce mercredi 3 février 2016 à l’aube. Près de 300 roms qui sont installées depuis l’été dernier le long d’une ancienne voie ferrée, porte de Clignancourt dans le 18e
Le Parisien – ‎3 févr. 2016‎
André Feigeles, du collectif Roms Paris, est venu accompagner les personnes évacuées dubidonville de la Petite Ceinture parisienne. Le camp a été évacué mercredi 3 février au matin par la… [+]. André Feigeles, du collectif Roms Paris, est venu …
Le Figaro – ‎1 févr. 2016‎
Les unes contre les autres, elles forment des cabanes adossées le long de l’ancienne voie ferrée qui formait jadis la petite couronne de Paris. De la porte de la Chapelle au pont des Poissonniers, 300 à 400 Roms sont installés depuis plus d’un an dans
Le Parisien – ‎3 févr. 2016‎
Un campement où vivaient jusqu’à récemment près de 300 Roms, installés depuis juin sur les rails désaffectés de la «Petite ceinture», dans le nord de Paris, a été évacué mercredi… [+]. Un campement où vivaient jusqu’à récemment près de 300 Roms, …
France Inter – ‎3 févr. 2016‎
Trois cents à quatre cents Roms vivaient depuis l’été dernier sur l’ancienne voie ferrée de la petite ceinture, Porte de Clignancourt, au nord de Paris. Le camp a été évacué au petit matin mercredi 3 février. Ils n’étaient plus que quelques dizaines
L’Humanité – ‎3 févr. 2016‎
Le projet prévoit plusieurs petits terrains avec des habitations modulables ; ce pourrait être une expérience pilote de village Rom de l’arrondissement et pour Paris. Cependant, notre adjoint déplore le manque de soutien de la mairie centrale dans les …
Atlantico.fr – ‎2 févr. 2016‎
Ce bidonville situé entre la porte de Clignancourt et celle des Poissonniers, comptait 135 cabanons, selon la préfecture de police de Paris. Les familles y vivaient dans des conditions d’hygiène précaires. Gérald Briant, l’adjoint au maire du 18e
France Info – ‎1 févr. 2016‎
Le seul bidonville sur le territoire de Paris, situé sur les rails désaffectés de la petite ceinture, dans le 18ème arrondissement entre la Porte des Poissonniers et la Porte de Clignancourt, devrait être évacué cette semaine, a appris France Bleu 107
20minutes.fr – ‎28 janv. 2016‎
Cette fois ci, les habitants du bidonville des Poissonniers sont déterminés à mettre fin au processus. Constitués en association, Les bâtisseurs de cabanes, ils ont déposé un projet à la mairie de Paris, le 18 janvier dernier. Accompagnés d’architectes …
France Bleu – ‎2 févr. 2016‎
La police a procédé ce mercredi à l’évacuation du bidonville de la petite Ceinture, dans le 18e arrondissement de Paris. Une évacuation qui était programmée depuis la semaine dernière. Du côté de la préfecture de police, on ne faisait pas mystère que l
Le Point – ‎30 janv. 2016‎
Ils sont près de 400, installés dans un bidonville insalubre aux portes nord de la capitale : les Roms de la « Petite Ceinture », qui redoutent une expulsion dans les jours ou semaines qui viennent, s’accrochent à leur ambitieux projet de relogement
Valeurs Actuelles – ‎2 févr. 2016‎
Je suis en France depuis dix ans, j’ai été expulsé de la Courneuve, de la Porte de la Villette, du Stade de France », explique Raj, en égrenant la liste des anciens bidonvilles de la région parisienne. « Je ne veux pas être expulsé une sixième fois
Le Point – ‎3 févr. 2016‎
PARIS – 3 fév 2016 – Un important bidonville de la capitale a été évacué mercredi matin par la police. Il était situé sur des voies désaffectées de la Petite ceinture de la SNCF dans le nord deParis. Quelque 400 Roms vivaient là dans 135 cabanes de
France Bleu – ‎31 janv. 2016‎
Le bidonville de la Petite ceinture est en sursis. 300 Roms devraient être expulsés cette semaine dans le 18e arrondissement de Paris. Les associations qui les soutiennent sont en colère et dénoncent des expulsions « qui ne règlent rien et ne font que …
20 Minutes – ‎2 févr. 2016‎
Un campement où vivaient jusqu’à récemment près de 400 Roms, installés depuis juin sur les rails désaffectés de la «Petite ceinture», dans le nord de Paris, a commencé à être évacué mercredi matin, a constaté un journaliste de l’AFP. L’évacuation, qui
Francetv info – ‎2 févr. 2016‎
Un bidonville en train d’être démantelé. Un campement où vivaient jusqu’à 400 Roms, installés depuis juin sur les rails désaffectés de la Petite Ceinture, dans le nord de Paris, est en cours d’évacuation mercredi 3 février. Des CRS se sont déployés
Le Monde – ‎3 févr. 2016‎
Pour Yann Drouet, chef de cabinet de la préfecture de police de Paris : « Depuis quelques semaines nous avons procédé à un diagnostic sanitaire pour mieux connaître la population concernée. Nous voulions des propositions d’hébergement qui …
FRANCE 24 – ‎3 févr. 2016‎
Environ 80 Roms, dont de nombreuses familles, ont été évacués mercredi matin de leur bidonvilleinstallé sur une ancienne voie ferrée, dans le nord de Paris, à la demande du propriétaire du terrain, SNCF Réseau. 8 h 15, mercredi matin. Josie marche le …

Les commentaires sont fermés.