Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope

Lorena, 17 ans, Rom: «Je refuse d’accepter la misère»

TEMOIGNAGE A l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, « 20 Minutes » a rencontré une jeune Rom qui se bat pour un avenir meilleur …

«Je dis souvent que je suis la

«Je dis souvent que je suis la « Rom moderne, parce que je vais à l’école. Mais ce que je voudrais surtout, c’est que Rom soit une origine comme une autre… Ce qu’elle est d’ailleurs », Lorena, 17 ans. – Céline Boff / 20 Minutes

« Sale gitane ». Cette insulte, Lorena, Rom de 17 ans, l’a entendue tout au long de sa scolarité. « Les enfants m’accusaient aussi de faire les poubelles… Ça m’a fait mal, bien sûr, mais je me suis toujours dit que ça ne devait pas m’empêcher de relever la tête, de me battre pour avancer », confie-t-elle.

Parce qu’il y a une chose que Lorena refuse d’accepter : la misère. Elle le clamera samedi à Montreuil, dans l’un des événements organisés en France à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère. « La misère, je l’ai connue », raconte Lorena. Arrivée en France à l’âge de 7 ans, elle a vécu pendant neuf ans « dans un bidonville, puis dans une caravane, puis dans un bungalow ». Elle a aussi connu les expulsions. Mais elle coupe court : « C’est trop dur d’en parler ».

Surtout, Lorena ne veut pas être définie par cette histoire. « Mes parents ont quitté la Roumanie parce que la vie est très dure là-bas, surtout pour les Roms. Trouver du travail est quasi-impossible, envoyer ses enfants à l’école aussi, parce que l’éducation est payante. Mes parents sont venus en France parce qu’ils voulaient un meilleur avenir pour leurs enfants, pour moi. » Et Lorena veut ce meilleur avenir.

Depuis un an, sa famille vit « dans un vrai appartement », au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), et Lorena suit une formation dans un lycée professionnel.

[…]

Lire la suite sur http://www.20minutes.fr/societe/1710031-20151016-lorena-17-ans-rom-refuse-accepter-misere

20minutes

Les commentaires sont fermés.