Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope

Un toit pour tous, non aux expulsions !

Réfugiés, sans papier, français, immigrés,  sont de plus en plus expulsés, et de plus en plus à la rue … Les campements et les occupations se sont multipliés à Paris, en Seine Saint Denis, et dans toute l’ile de France, particulièrement à la suite d’expulsions de campement, de squats, de bidonvilles, et même de locataires …

Nous relayons évidement cet appel du DAL.

Un toit pour tous, non aux expulsions !
marche mercredi 9 septembre, RV à 17h à Stalingrad

Ci dessous un appel en cours  et une affichette de Wozniak/Adeline.

Les signatures d’assos, collectifs, syndicats  sont centralisées à  dalidf@droitaulogement.org

marche un toit pour tous Woz

Un toit pour tous ! Non aux expulsions !
Mercredi 9 septembre  16h à Stalingrad
MARCHE de solidarité avec les expulsés et les sans toit :

Un toit pour tous !

Réfugiés, sans papier, immigrés, français,… personnes ne doit être laissé à la rue. Un toit pour toute personne à la rue en principe c’est la loi, sous la responsabilité du Préfet (article L 345-2-2 et 2-3 du code de l’action sociale).
L’État la bafoue, alors même que 2 640 000 logements sont vacants, qu’il détient 11 millions de m2 de locaux vacants, que la France n’a jamais été aussi riche, que les politiques du logement encouragent la spéculation et le logement cher, au détriment du logement social et des classes populaires !

Non aux expulsions !
Tout l’été le Gouvernement et les préfets ont envoyé la police expulser les habitants de bidonvilles, de campements, de locaux et de logements vides, et des locataires de HLM, de marchands de sommeil, de bailleur privé…
Le plus souvent, les expulsés tout comme les milliers de réfugiés, ont été abandonnés à la rue, sur le trottoir, sans même un hébergement car il n’y a plus de place, alors même  que des milliers de réfugiés arrivent !
Certains résistent et s’organisent malgré la répression : des collectifs sont créés, des campements sont installés, des immeubles vides sont occupés…

Tous ensemble marchons :
Collectifs en lutte et leurs soutiens, sans logis isolés, occupants des trottoirs, des places, des parcs publics, des quais, des immeubles vides, à Paris, St Ouen, La Courneuve, Pantin, Montreuil, Bagnolet, Vitry, et ailleurs,  avec ceux et celles qui refusent cette violence sociale… tous ensemble marchons vers le Ministère de l’Intérieur et l’Élysée….

A l’appel de : (premiers signataires)
Collectifs :
Collectif des Barras, Collectif migrants Austerlitz, Collectif Attiéké,  Expulsé(e)s de la République, Expulsé(e)s du village d’insertion St Ouen, Expulsé(e)s chemin des vignes Pantin, Expulsé(e)s rue pasteur La Courneuve, …

Associations/syndicats/comités de soutien : DAL, Droits Devant !,  Union syndicale Solidaire,   Assemblée citoyenne du 14e, Collectif de solidarité avec les roms de St Ouen en danger, Echange,

Avec le soutien de (Partis) :

* Code de l’action sociale :

  • L.345-2-2  : Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence.

Cet hébergement d’urgence doit lui permettre, dans des conditions d’accueil conformes à la dignité de la personne humaine, de bénéficier de prestations assurant le gîte, le couvert et l’hygiène, …

  • L.345-2-3 : Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y bénéficier d’un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite, jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d’hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation.

Les commentaires sont fermés.