Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope

« Les Roms ne veulent pas s’intégrer. » (idée fausse n°61)

Faux.

Les Roms « migrants » présents en France sont le plus souvent des migrants économiques qui ont fui leur pays afin d’échapper à une très grande précarité liée à une discrimination et à un rejet féroces. Ils veulent trouver un emploi pour subvenir à leurs besoins et faire vivre leur famille, mais en étaient largement empêchés jusqu’à janvier 2014 par une réglementation qui rendait difficile leur accès au travail (voir l’idée fausse n°59). Ils souhaitent que leurs enfants puissent être scolarisés et avoir un travail plus tard. D’ailleurs – on le sait moins -, des dizaines de milliers de Roms sont intégrés dans les études et la vie active et ne se revendiquent pas explicitement roms.

Les Roms gardent des liens très forts avec les membres de leur famille restée au pays. Les aller-retours qu’ils effectuent dans celui-ci peuvent parfois être perçus comme une intention de ne pas s’intégrer.

En mars 2014, l’association Les Enfants du Canal a réalisé une « Enquête sur l’intégration des Roms vivant dans des bidonvilles d’Île-de-France » auprès de 199 personnes habitants six bidonvilles en Île-de-France. 53% d’entre elles vivent en France depuis plus de cinq ans ; 86% souhaitent vivre dans une maison et 8% dans un appartement ; 95% souhaitent occuper un emploi salarié et 80% ont déjà travaillé.

L’ouvrage Roms et riverains décrit de nombreux exemples de bonnes relations qui se sont nouées entre des familles roms et leur voisinage dans plusieurs villes françaises, malgré la virulence de certains discours hostiles à leur présence.

 

→ Extrait de « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté« , une publication de ATD Quart Monde (prix 5 €)

doc-idees_fausses2015.indd

 

→ Demain, une autre idée fausse sur les Roms !

Les commentaires sont fermés.