Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope

M. Valls, Faites respecter la trêve hivernale pour les Roms

Le Collectif Romeurope du Val Maubuée lance une pétition pour demander le respect de la trêve hivernale.
photo hubert marot

Pendant la vague de froid, des maires et des préfets continuent de faire expulser des familles roms et de détruire leur habitat de fortune.

Alors que la situation des SDF occupe la Une des journaux dès que le thermomètre descend en-dessous de zéro et que le Premier ministre lui-même vient d’appeler à la solidarité et à la générosité pour les Sans-abri, faudra-t-il un mort de froid pour que les Roms, migrants européens en droit de vivre et travailler sur le sol français soient traités avec humanité ?

Dans le secteur du Val Maubuée en Seine-et-Marne, après Champs-sur-Marne à la mi-décembre, plusieurs évacuations auront lieu à Noisiel aux premiers jours de janvier, à la demande des maires de ces communes, Maud Tallet et Daniel Vachez. Des dizaines de familles, des nouveaux-nés, des enfants scolarisés, des personnes âgées, seront jetés à la rue et dans le froid. Leurs habitats seront détruits à la pelleteuse, sur des terrains excentrés et peu urbanisés où aucune gêne immédiate ni urgence ne peuvent être invoqués.
Une poignée de ces familles au mieux bénéficiera d’un hébergement social… inadapté et sans garantie de durée. La plupart se réinstallera un peu plus loin, à partir de rien. Il faudra plusieurs semaines pour réunir un matériel de vie de base et se chauffer correctement dans de nouvelles maisons improvisées. Une nouvelle expulsion restant immédiatement possible.

La trêve hivernale, qui suspend les mesures d’expulsion entre le 1er novembre et le 31 mars, est un droit humain fondamental que la loi ALUR du 24 mars 2014 prévoit d’étendre aux occupants de terrains. En attendant les décrets d’application de cette loi, nous demandons qu’aucun responsable politique français ne puisse ajouter la circonstance inhumaine de l’hiver à la violence des expulsions, dont la Commission européenne fait déjà largement reproche à la France.

N’ajoutons pas à la longue histoire de la discrimination des Roms.

Signez pour que Bianca, François, Noé, Esméralda, Raul, Daria, Flavius, Lionel – des enfants comme les nôtres – puissent rester au chaud dans leurs maisons avec leurs familles.

Cliquez ici pour signer cette pétition

Elle sera remise à M. Valls, Premier Ministre et aux autorités locales.
Les signataires seront informés de la suite donnée à cette pétition par e-mail.

Les commentaires sont fermés.