Collectif Romeurope du Val Maubuée

Membre du Collectif National Droits de l'Homme Romeurope

Vidéo sur l’expulsion du 12 décembre 2014

Au petit matin, dans le froid et sous la pluie, une demi-compagnie de CRS était réquisitionnée pour expulser les occupants des cabanes du Bois de Grâce, boulevard Copernic, mettant à la rue hommes, femmes et enfants. Le bidonville, qui avait compté jusqu’à 120 personnes, n’abritait plus qu’une trentaine de personnes.

Cette expulsion s’ajoute à une longue série.

Romeurope et les autres organisations à l’initiative de la CHARTE POUR LE RESPECT DES DROITS ET LA DIGNITÉ DES OCCUPANTS DE TERRAINS constatent, qu’en France, l’exclusion des plus démunis et leur précarisation entrainent une résurgence des occupations illégales de terrains par nécessité, générant de nombreux habitats précaires et parfois l’implantation de bidonvilles.

Le nombre croissant d’expulsions et d’évacuations qui visent les occupants de ces terrains conduit à une aggravation manifeste de leurs conditions de vie. Elles sont trop souvent menées au mépris des normes et principes fondamentaux, nationaux et internationaux, encadrant leur mise en oeuvre.

La France a déjà été condamnée par les instances européennes et internationales à ce sujet. Il est essentiel qu’un juste équilibre soit assuré entre le droit de propriété à valeur constitutionnelle et les droits fondamentaux des occupants, notamment leur droit au logement. L’objectif poursuivi n’est pas de faire perdurer l’existence des bidonvilles ou d’autres types d’habitats précaires mais d’améliorer les conditions de vie de leurs occupants dans l’attente de solutions de relogement dignes et pérennes.

Cette Charte s’appuie sur le droit français, européen et international pour rappeler les droits des personnes mais également les obligations de l’ensemble des acteurs publics ou privés intervenant dans le cadre d’occupation sans titre de terrains.

Consultez la charte dans son intégralité  :

Les commentaires sont fermés.